Les normes des chaussures de sécurité

Dans la sphère des sujets autour de la sûreté au travail, la question sur les normes chaussures de sécurité pose fréquemment un souci majeur. En effet, la multiplicité de ces règles met les consommateurs dans l’incertitude et, parfois, dans l’ignorance. Souvent, ils ne savent plus quelle norme correspond à leur domaine d’activité. Heureusement que des marques telles qu’ Alpac Shoes répertorient leurs produits selon les exigences de ces références afin de s’y retrouver facilement.

Les normes primaires

De prime abord, les gens se réfèrent généralement à la norme EN 20345 qui concerne les chaussures de sécurité à embout de protection. Ce dispositif permet de protéger les pieds, notamment les orteils d’une chute d’objet d’une puissance de 200 joules. Pourtant, cela ne suffit pas à répondre aux exigences de certaines activités. Par conséquent, il faut se référer à d’autres normes.

Norme S1

La chaussure de sécurité S1 est une chaussure de travail qui ne possède pas d’embout, mais répond aux impératifs les plus basiques. Il s’agit entre autres de la résistance à la rupture, à la déchirure, à la pénétration de liquide et/ou de gaz (imperméabilité), à la perforation.

Norme S1P

Contrairement à la chaussure de sécurité S1, la chaussure de sécurité S1P dispose d’un embout pour protéger les doigts de pied d’un éventuel écrasement et des risques de perforation. Sa semelle est dotée d’une protection contre les hydrocarbures.

Norme S2

La chaussure de sécurité S2 est équipée d’un système protégeant les orteils contre les chutes d’objet ou les écrasements. Mais, elle ne possède aucune protection contre la perforation. Cependant, sa semelle résiste par contre aux hydrocarbures.

Normes S3

Les chaussures de sécurité S3 proposent toutes les protections qu’offrent une chaussure de sécurité S1P et une chaussure de sécurité S2 : protection contre l’écrasement et le risque de perforation, et semelle supportant les hydrocarbures. Par ailleurs, elles sont dotées d’une tige hydrofuge qui permet à son utilisateur de le porter en milieu humide.

Les normes additionnelles

Bien que les chaussures de sécurité S3 apportent toutes les protections indispensables aux pieds, la norme qui régit sa conception doit être renforcée par d’autres normes.

Norme HRO

La chaussure de sécurité satisfaisant la norme HRO est pourvue d’une semelle ayant une tolérance exceptionnelle face à une source de chaleur pouvant atteindre 300°C.

Normes SRC

Une chaussure respectant les normes SRC est destinée à être utilisée dans les milieux où le professionnel est souvent à proximité de liquides (eau, huiles ou hydrocarbures).

Normes ESD

Une chaussure de sécurité la respectant les normes ESD protège son utilisateur des risques engendrés par les charges électrostatiques dans certains milieux et domaines de travail.

Comment trouver chaussure à son pied ?

Pour s’y retrouver dans cette pluralité de normes chaussures de sécurité, les fabricants simplifient la tâche aux consommateurs, que ce soit les entreprises ou les professionnels dans divers métiers (BTP, nettoyage, espace vert, industrie…). C’est le cas par exemple d’ Alpac Shoes qui conçoit plusieurs types de chaussures de sécurité proposées selon la norme correspondante sur son site officiel. Cela va des baskets aux bottes en passant par les sabots ou encore les mocassins pour les professionnels de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *