L’UTILISATION DU COMPRESSEUR ELECTRIQUE

Regonfler un ballon qui est devenu tout mou, prévoir un dispositif de gonflage de roues pour un camion qui va faire un très long trajet, remplir d’air un canot pneumatique qui doit prendre le large ou encore faire se dresser un château gonflable. Quels types de gonflage pourraient être réalisés par un compresseur électrique ? Comment fonctionne ce type d’appareil ?

Qu’est-ce qu’un compresseur électrique ?

Le compresseur est un matériel servant à produire de l’air comprimé. C’est donc tout simplement un compresseur d’air. Nous le connaissons couramment en tant que dispositif de gonflage de pneus accompagnement partout nos voitures mais il peut être utile aussi à d’autres choses que les roues. Il accomplit sa fonction en aspirant l’air et en le mettant sous pression à l’intérieur de sa cuve à l’aide d’un système à vis ou à piston. L’air sous pression y est stocké pour être ensuite communiqué à l’objet à gonfler ou à pulvériser. Le moteur de ce système qui est électrique sera thermique quand le besoin de puissance est grand et électrique lorsque ce besoin est moins grand. Un compresseur électrique fonctionne entre 230 et 400 Volts.

Les différentes utilisations du compresseur électrique

Tout le monde connaît le compresseur voiture qui est cet outil de secours servant à rétablir la bonne pression des pneus dégonflés. Il se branche sur l’allume-cigare. Dans les stations de vulcanisation ou sur les gros chantiers, il est d’une plus grande taille et d’une puissance élevée puisqu’il doit pouvoir gonfler jusqu’aux roues d’engins. Là, il s’alimente sur secteur dont le courant est fourni par l’électricité locale ou un groupe électrogène. Autrement, le compresseur de puissance modeste peut être utilisé pour gonfler un ballon, des roues de vélo, un canot pneumatique, un matelas gonflable etc. Il est aussi ce matériel qui accompagne les loueurs de châteaux gonflables et qui ronronne pour fournir la pression nécessaire aux structures afin qu’ils restent rigides. Vous savez sans doute aussi que les pistolets de peinture font appel au compresseur électrique pour pouvoir pulvériser les peintures et qu’il en va de même pour le matériel de sablage.

Les conditions d’utilisation des compresseurs électriques

Les modèles diffèrent les uns des autres par leur puissance et donc leur alimentation, mais aussi par leur compatibilité aux différents objets gonflables. Pour être utilisable avec un objet donné, il faut au compresseur être doté de l’embout approprié. La valve d’une roue ne ressemble en effet pas à celle d’une petite bouée. Acheté auprès d’un vendeur sérieux, il est livré avec des adaptateurs de valves. La condition primordiale dans l’utilisation du compresseur électrique ou du compresseur tout court, c’est la connaissance de la pression appropriée pour gonfler un objet donné. Il va sans dire qu’une surpression peut causer l’explosion de ce dernier tandis qu’une sous-pression rendrait son utilisation dangereuse en raison d’un manque de rigidité de l’objet gonflé. Les modèles programmables sont dans ce sens plus sécurisants. La pression est mesurée en bars et l’appareil moderne est doté d’un écran de lecture de pression ainsi que d’une commande de programmation tandis que le modèle traditionnel, d’un simple manomètre analogique.

Conclusion

Appareil de sécurité, de dépannage ou tout simplement de gonflage, le compresseur électrique fournit la pression nécessaire à tout objet destiné à être gonflé et à tout matériel faisant appel à l’air comprimé pour fonctionner. Un compresseur voiture suffirait pour remplacer avantageusement une pompe à main mais il faut un modèle alimenté par moteur thermique pour gonfler une roue d’engin BTP par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *