GUIDES ET CONSEILS SUR LE PROJET D’AGRANDISSEMENT DE MAISON

On n’agrandit pas sa maison comme ça sans une sérieuse étude sur sa faisabilité et ses impacts. Se lancer dans l’agrandissement de manière fantaisiste pourrait en effet par exemple aboutir à un non achèvement dû à l’épuisement prématuré du budget. Soyez suffisamment éclairés sur ce que vous allez faire.

De nombreuses formules d’agrandissement de maison

Il y a tant de manières d’agrandir les surfaces et les volumes d’une habitation mais le choix d’une formule va dépendre de la structure architecturale de celle-ci, des surfaces externes et internes encore disponibles ou transformables, de la résistance de la fondation pour une éventuelle surélévation, du budget mais aussi des autorisations. Il est par exemple possible d’agrandir une maison en réalisant une extension en dur ou en bois, une maison cube adjointe, un agrandissement toit plat ou une surélévation, en créant une véranda ou tout simplement en aménageant une pièce fonctionnelle comme le garage ou le comble. Dans tous les cas, le projet d’agrandissement sera pertinent s’il passe par la définition des besoins, l’étude technique de l’existant, la détermination du budget et l’inventaire des démarches administratives à accomplir.

L’agrandissement par extension

L’extension peut s’adapter à un grand nombre de types d’habitation. Elle est particulièrement idéale pour une maison de plain-pied dont on ne souhaite pas ou dont on ne peut pas modifier la hauteur. Suivant la disponibilité du terrain, il est possible de planter une extension sur la façade, sur l’arrière ou sur le côté. Il faudra tout de même tenir compte de la proximité avec le voisinage, la règle étant de respecter les normes en matière de distance. Le choix entre une structure en béton, en brique, en bois ou en parpaing doit tenir compte des conditions à l’extérieur et bien sûr, de l’harmonie esthétique avec l’existant. L’agrandissement toit plat est une particularité du modernisme. Pour vous donner une ordre d’idée, l’agrandissement d’une maison par extension coûte aujourd’hui entre 1200 et 2500 € si en parpaing et entre 1000 et 3000 € si en bois.

Les autres formules d’agrandissement

On peut agrandir le volume habitable d’une maison en la surélevant, ce qui se fait tout simplement en ajoutant un ou des étages par rehaussement de la toiture ou par la création d’une extension sur pilotis. Une autre formule, c’est la création d’une véranda, une véranda qu’on peut concevoir en tant que pièce de vie carrément. C’est une extension très souple car on dispose d’un grand nombre de choix de combinaisons de matériaux. De la véranda en simple PVC à la véranda en bois à toit plat en bois tout confort, il y a de quoi satisfaire toutes les envies et tous les budgets. L’aménagement des pièces déjà existantes est la formule la plus économique d’agrandissement de maison, ou plutôt d’agrandissement de la surface à vivre. On peut rogner sur le garage ou le comble ou la cuisine ou toute autre pièce fonctionnelle sinon carrément l’aménager en pièce habitable. L’agrandissement d’une maison ajoute du volume à vivre tout en lui créant une plus-value. A noter que suivant l’importance de la superficie de l’extension et de l’existant, il vous faudra soit faire simplement une déclaration préalable de travaux auprès de la mairie, soit obtenir carrément un permis de construire. N’oubliez pas de voir les possibilités de financement pour votre projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *