Ce qu’il faut pour qu’une formation de langue soit éligible au CPF

D’une manière générale, toute formation de langue est éligible au CPF. La seule condition, c’est qu’au terme de la formation, un certificat est octroyé aux apprenants. Cependant, cette certification doit être reconnue par le Registre National de Certifications Professionnelles (RNCP) ou la Commission Nationale des Certifications Professionnelles (CNCP).

Pour faire simple, c’est le test à la fin de la formation qui fait qu’elle soit éligible au CPF, mais non le programme en soi. Généralement, le test met à l’épreuve les compétences générales du candidat dans une langue, en l’occurrence la grammaire, l’orthographe ou la conjugaison. Mais parallèlement, il vérifie aussi si le candidat est à l’aise avec les jargons de son domaine ainsi que les communications professionnelles dans la langue.

Le TOEIC et le BULATS, les tests par excellence pour le CPF

Pour ce qui est des certifications cpf en langue, les formations adossées au TOEIC et au BULATS sont couramment utilisées en France :

Le TOEIC est le test d’anglais de l’ETS Global, il s’adresse principalement aux grandes écoles françaises. En format académique, c’est un test du style traditionnel : en salle de classe, un papier et un crayon. Pour la France, c’est un des premiers tests éligibles au CPF.

Le BULATS quant à lui, est un test d’anglais en ligne avec des sessions, individuelles, soit en groupe. C’est l’Université de Cambridge qui prépare ces tests. Avec une mise en place facile, le BULATS a rapidement su se faire une place dans le monde actuel du travail.

Selon les statistiques, le BULATS est le test le plus utilisé pour le CPF depuis 2016. Malgré tous les atouts du TOEIC, le BULATS est plus reconnu, car jugé plus abouti et adapté aux besoins des professionnels d’aujourd’hui.

Mais il y a aussi d’autres tests, méconnus, mais tout aussi éligibles au CPF

Peu utilisés par les Français, ces tests remplissent aussi les conditions d’éligibilité pour une certification au CPF :

  • Le DCL ou Diplôme de Compétence en Langue est un cursus édité par l’Éducation Nationale portant sur 13 langues, allant de l’allemand et de l’espagnol, jusqu’à la langue des signes française. Le DCL est assez peu connu auprès des professionnels français.
  •  Le test Bright de Bright Languages. Pour sa part, le Bright juge le candidat selon les normes européennes du CECRL. À noter qu’il existe sous différentes langues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *