Les points essentiels d’une cryolipolyse ventre

Vous ne voulez pas de piqûre et encore moins de la chirurgie pour vous débarrasser de la graisse localisée sur votre ventre ? C’est la cryolipolyse qu’il vous faut. Mais que faut-il savoir au sujet de cette technique pour être sûr que vous pourriez en bénéficier ?

A propos de la technique

La cryolipolyse est cette technique médicale encore appelée « coolsculpting » qui utilise le froid intense pour tuer les cellules adipeuses de l’excès de gras localisé sur une zone particulière du corps sans endommager la peau. Entre -3 et -10 °, la température diffusée par le dispositif applicateur provoque la production d’une enzyme qui détruit les cellules graisseuses, lesquelles seront ensuite drainées en suivant le système lymphatique. Il faut savoir que cette technique n’atteint pas une profondeur dépassant le sous-cutanée et n’est donc pas appropriée pour l’élimination des graisses viscérales des obèses. Dès la zone derrière le péritoine, son efficacité est moindre. Le matériel de cryolipolyse adopte différentes tailles.

La cryolipolyse du ventre

Appliquée à la zone ventrale, la cryolipolyse fait travailler à la fois la pression et le froid pour attaquer les bourrelets graisseux et son efficacité est d’autant plus grande que ces derniers sont mous. L’intervention est sans anesthésie. Le choix de la taille de l’applicateur dépend de l’importance et de la disposition des surfaces à traiter. Si la zone se réduit à une surface, le grand applicateur peut être utilisé pendant une durée de trois quarts d’heure mais si la zone comprend les poignées d’amour par exemple, l’opérateur fera plutôt appel à deux petits applicateurs pour une application d’une demi-heure sur chaque côté. Suivant l’importance de la graisse à éliminer, l’intervention peut être unique ou suivie d’une deuxième, voire d’une troisième séance.

Résultat et suite

Dès la première séance de cryolipolyse du ventre, entre 20 et 40 % de la graisse abdominale disparaît. En moyenne, le résultat d’une cryolipolise apparaît à partir de trois semaines après l’intervention et est complet au bout de deux mois au maximum, ce qui va permettre de décider d’une deuxième intervention en cas d’insatisfaction au niveau de l’amélioration de la silhouette. Les effets secondaires comme la sensation d’engourdissement et les rougeurs locales sont généralement éphémères. Puisque la cryolipolyse ne traite que les conséquences, il est préconisé pour le patient de surveiller son régime nutritionnel et de pratiquer du sport pour que la production de stocks de surcharges graisseuses cesse.
Alternative de la lipossucion abdominale appréciée, la cryolipolyse du ventre est rapide et ne nécessite même pas une anesthésie locale mais puisque c’est une intervention médicale, il est recommandé de la demander à un spécialiste de la chirurgie esthétique plutôt qu’à un simple établissement de soins esthétiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *