Cigarette électronique : de quoi est composé un e-liquide ?

Le e-liquide est le consommable principal d’une cigarette électronique. Cette solution produisant de la vapeur lorsqu’elle est chauffée est bien plus complexe qu’elle n’y paraît avec toutefois des ingrédients très accessibles qui, ensemble, permettent de créer un liquide savoureux et équilibré. Du propylène glycol aux arômes, voyons de quoi se compose un e-liquide.

Les ingrédients d’un e-liquide

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la composition d’un e-liquide est relativement simple avec des ingrédients connus et très accessibles. On distingue trois ingrédients principaux qui sont le propylène glycol, la glycérine végétale et les arômes.

S’il fut un temps où l’on pouvait également retrouver de l’eau ou de l’alcool (en très faibles quantités) dans les e-liquides, ce procédé est de plus en plus rare aujourd’hui car le secteur de la cigarette électronique se professionnalise toujours plus et l’apparition de normes d’hygiène et de sécurité limite l’ajout de substances controversées ou volatiles lorsque vaporisées.

Le propylène glycol

Le propylène glycol est l’un des ingrédients principaux d’un e-liquide. Si son nom n’est pas le plus connu, il fait pourtant partie intégrante de nombreux produits de consommation courante. En effet, le propylène glycol, généralement raccourci en PG, est depuis très longtemps utilisé dans l’industrie alimentaire, pharmaceutique ou encore comme humidificateur dans les produits cosmétiques.

Dans la vape, le propylène glycol est utilisé comme base fluide permettant de renforcer les arômes du e-liquide. En soi, le propylène glycol n’a ni goût ni odeur même si on lui retrouve une saveur légèrement sucrée. De plus, le PG permet également de favoriser le hit, cette sensation que ressent le fumeur lors du passage de la fumée dans la gorge. Plus la concentration en propylène glycol sera faible, plus le hit sera diminué. À l’inverse, plus elle sera forte, plus le hit sera présent. Pour une personne souhaitant arrêter la cigarette classique, le PG joue un rôle déterminant d’une part parce qu’il fixe les arômes mais également en favorisant le hit que beaucoup de nouveaux vapoteurs recherchent en commençant la cigarette électronique.

La glycérine végétale

Tout comme le propylène glycol, la glycérine végétale (VG), aussi appelée glycérol, est très largement utilisée dans les secteurs de l’alimentation, de la pharmacie ou des cosmétiques. La glycérine végétale est donc le second ingrédient qui constitue la base d’un e-liquide. Si le propylène glycol permet de fixer les arômes, la glycérine végétale quant à elle, favorise la production de vapeur

en étant plus grasse et visqueuse. En revanche, elle a tendance à réduire la perception des arômes ce qui signifie qu’un e-liquide avec un taux de VG plus important sera moins chargé en arômes.

L’équilibre entre propylène glycol et glycérine végétale est donc essentiel pour qu’un e-liquide produise une certaine quantité de vapeur tout en apportant des saveurs perceptibles sans être trop concentrées.

Enfin, si la très grande majorité des e-liquides présents sur le marché sont composés de PG et de VG, il en existe en “full VG”, autrement dit, composés uniquement de glycérine végétale. Certaines personnes supportent mal le propylène glycol et subissent parfois des réactions allergiques. La solution est donc de n’acheter que des e-liquides composés uniquement de glycérine végétale afin d’éviter tout désagrément.

 

Les arômes dans les e-liquides

En règle générale, les arômes utilisés dans la vape sont de qualité alimentaire et leur production se fait quasiment partout dans le monde. En France, de nombreuses entreprises produisent des arômes qui ne sont pas destinés uniquement au secteur de la cigarette électronique. En effet, celles-ci produisent également pour les industries alimentaires, pharmaceutiques mais aussi cosmétiques.

La question des arômes dans la vape est particulièrement complexe et les scientifiques ne cessent de réaliser des études pour évaluer leurs réactions face à divers traitements. L’effet de la chaleur par exemple peut créer des réactions chimiques et il convient de les étudier pour s’assurer que leur inhalation peut se faire sans danger.

Les arômes permettent de donner au e-liquide sa saveur particulière. Pour commencer la cigarette électronique, un fumeur va généralement se tourner vers des arômes classiques ou mentholés qui lui rappelleront le goût des cigarettes classiques. Mais petit à petit, de nombreuses autres saveurs sont apparues sur le marché et l’on trouve désormais une quantité infinie de e-liquides différents. Des plus simples au plus complexes, les e-liquides se déclinent en fruités, gourmands, classiques ou mentholés afin de pouvoir contenter chaque vapoteur.

La nicotine

Il est possible de trouver des e-liquides contenant de la nicotine. Si la nicotine est en partie responsable de la dépendance, elle permet également à un nouveau vapoteur de ne pas ressentir les effets du manque en passant à la cigarette électronique. Lorsque le liquide est nicotiné, la nicotine entre donc naturellement dans sa composition. Celle-ci est purifiée afin de pouvoir être vaporisée et inhalée sans danger.

La nicotine joue deux rôles déterminant pour un vapoteur. Elle permet tout d’abord d’aider dans le sevrage tabagique mais, tout comme le propylène glycol, elle favorise le hit et permet de reproduire la sensation d’une cigarette classique.

E-liquide : fabrication

Aujourd’hui, le secteur de la cigarette électronique s’est largement professionnalisé, que ce soit de manière générale mais également en termes de qualité de fabrication. Si les ingrédients d’un e-liquide sont certes simples et très facilement trouvables dans le commerce, sa fabrication doit répondre à des normes d’hygiène et de sécurité très strictes.

Tous les ingrédients sont par exemple analysés afin d’éviter que des particules étrangères et des poussières ne s’immiscent dans le produit fini. Certains liquidiers créent eux-mêmes leurs arômes à partir de molécules aromatiques complexes. Il faut d’ailleurs savoir qu’une simple saveur de fraise peut être composée d’une centaine de molécules différentes !

Ainsi, afin de garantir des e-liquides conformes et sécurisés, de nombreuses normes sont apparues au fil des années.

Un e-liquide est finalement bien plus complexe qu’il ne pourrait le sembler. Si les ingrédients qui le composent sont relativement simples, la fabrication d’un e-liquide nécessite un réel savoir-faire pour doser de manière parfaite tous les éléments entrant dans sa composition. Chaque élément du e-liquide joue un rôle majeur et la qualité de celui-ci repose avant sur les ingrédients qui le composent.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *