Ce qu’il faut savoir de la photographie

photographie

La photographie allie plaisir et savoir-faire. Certains décident d’en faire leur métier. D’autres préfèrent l’apprécier en amateur. Voici ce qu’il faut savoir sur ce qui se cache derrière cet art.

Histoire de la photographie

L’invention de la photographie est attribuée au français Joseph Nicéphore. Il est né à Chalon-sur-Saône en 1765 et mort à Saint-Loup-de-Varennes en 1833. On lui doit la toute première prise de vue qui porte le nom de « Point de vue du Gras ». Il s’agit de la première photographie réussie de l’histoire et réalisée en 1827.

Nicéphore se lie d’amitié avec Daguerre et c’est celui-ci qui a poursuivi ses travaux à sa mort. Celui-ci est d’ailleurs à l’origine du daguerréotype. Les recherches se poursuivent ensuite, mais il a fallu attendre les premiers essais d’Abel Niépce de Saint-Victor pour les reproductions en couleur. Celui-ci réalise ses travaux en 1851, mais les prises n’étaient pas encore stables. C’est Louis Ducos du Hauron qui, 18 ans plus tard, a réussi la première photographie en couleurs.

Puis dans les années 1900, Gabriel Lippman et les Frère Lumière ont continué à améliorer les procédés de la photographie. Durant les années de la 2ème Grande Guerre, c’est au tour des Américains L. Godowsky et L. Mannès qui apportent leur contribution. Leur invention, à l’origine de nos pellicules sophistiquées actuelles, a été achetée par Kodak.

La photographie de l’époque moderne

De nos jours, la photographie est considérée comme un art à part entière. Elle réclame, en plus du savoir-faire, l’utilisation d’équipements spécifiques pour un beau rendu. D’ailleurs, la photographie s’apprend, car il y a des techniques qu’il faut maîtriser pour réussir ses clichées. Débuter dans cet art c’est avant tout maîtriser les principes de base, notamment les différents réglages.

Concernant les matériels, un bon photographe va choisir avec soin son équipement. Visual Impact France s’est justement fixé comme objectif de répondre à cette exigence spécifique. Il est spécialiste de l’audiovisuel depuis une quinzaine d’années. Le Groupe est actuellement présent dans 12 pays, notamment au Royaume-Uni et en Europe.

Il se place comme distributeur historique d’équipements vidéos professionnels et de matériel audiovisuel broadcast en France et dans le monde. Son expertise dans le domaine est reconnue au niveau national et international. Ses contributions dans l’audiovisuel sont associées aux exploits des plus grandes marques comme Panasonic, GoPro, JVC, Canon et Sony.

Photographie sur mobile VS photographie classique

L’arrivée des mobiles a bouleversé la photographie en tant qu’art. On pourrait même crier à la mort de la photographie classique avec l’arrivée de ces gadgets sophistiqués. Les Smartphones et autres appareils du même type ont alors très vite séduit les amateurs de photos. Ils se révèlent être plus faciles à utiliser qu’un Polaroïd. Les images sont gratuites et l’utilisateur peut les partager instantanément via MMS ou même par SMS. Le faible encombrement constitue également un autre argument en faveur de ces petits appareils.

Malgré ses atouts, il faut toutefois admettre que le mobile ne pourra jamais remplacer l’appareil photographique classique. Tout simplement parce que les images produites avec les deux n’ont pas toujours la même vocation. La photographie, telle que nous la connaissons, est un art qui se démarque par son utilité dans le milieu professionnel. Sans rentrer dans les détails techniques, on doit admettre aussi l’efficacité des appareils photo classiques. Ces derniers permettent de capturer des images avec un arrière-plan beaucoup moins net. Résultat, ils produisent des images plus douces que la caméra phone.

Enfin pour revenir au mobile, il demeure un appareil instinctif qui va satisfaire les amateurs en photographie. Les images produites avec ces gadgets sont en général destinées pour les réseaux sociaux. Les clichées visent à générer des interactions de la part de ceux qui les voient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *