Qu’est-ce qui caractérise le théâtre

Sans forcément avoir connaissance des principes de la scène, le spectateur d’un théâtre sait que c’est précisément du théâtre et non du cinéma ou autre chose qu’il est en train de regarder. Cette impression est fondée sur la perception des principes fondamentaux qui caractérisent le théâtre.

Des règles encadrent le théâtre

A travers les aspects communs aux pièces de théâtre, le spectateur découvre des règles classiques caractérisant les scènes théâtrales. En premier lieu, il constatera que le théâtre se construit essentiellement de dialogues et de monologues souvent très enrichis et basés sur l’identification des acteurs à leur personnage. Il se rendra compte aussi entre autres que les scènes sont exemptes de visions insoutenables apparaissant dans les films. C’est la règle de la bienséance appliquée. Mais en dehors de ces détails, tout théâtre respecte l’unité d’action, l’unité de temps et l’unité de lieu. En d’autres termes, le spectateur y découvre une action principale unique se déroulant en moins de 24 heures et en un seul endroit.

Quelques genres théâtraux

Les caractères spécifiques d’une pièce de théâtre reposent sur le genre de cette dernière. La comédie se caractérise par des scènes de la vie quotidienne avec des comportements plus décontractés des comédiens et une fin toujours heureuse. La tragi-comédie se caractérise par son caractère baroque et une tragédie au dénouement heureux. La tragédie antique se caractérise par la prédominance des situations terrifiantes qui font appel à la grande compassion. Le drame romantique se caractérise par le mélange de tous les genres et des règles classiques.

Faire du théâtre, c’est pratiquer une communication originale

Au travers du dialogue, du monologue, de la tirade, de la stichomythie et du quiproquo mais aussi des mimes, le théâtre propose un genre de communication original sur scène. Ces différentes modalités de la parole sont utilisées avec nuance de manière appropriée suivant la phase concernée de l’intrigue. Toutefois, que ce soit durant la phase exposition, dans le nœud de l’intrigue, au milieu des péripéties ou dans le dénouement, elles peuvent revêtir l’aura de la décontraction, celle du drame, celle de l’euphorie ou encore celle du romantisme. Le futur comédien qui apprend à faire du théâtre acquiert progressivement la maîtrise de ces aspects de la communication théâtrale dans les cours et stages d’art dramatique.
Pour l’auteur, écrire du théâtre c’est devoir se limiter aux paroles destinées aux personnages pour construire une scène. Pour l’acteur, faire du théâtre, c’est ne faire qu’un avec son personnage dans le respect des règles de la scène. Pour le spectateur, regarder un théâtre, c’est voyager entre l’appréciation directe de ce qui est évident dans l’histoire et l’interprétation de ce qui est subtil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *