Les avantages de l’utilisation du drone au cinéma

De nouveaux angles de vue impossibles à obtenir auparavant même avec l’utilisation d’un avion ou d’un hélicoptère enrichissent les réalités visuelles dont on profite au cinéma aujourd’hui. Ce n’est plus un secret, c’est le drone qui a apporté ce souffle nouveau au 7e art.

Ce que le drone est et peut

Depuis un temps, le drone n’est plus un appareil réservé aux militaires et il est loin d’être un gadget pour enfant. Le milieu professionnel lui a trouvé moult applications et ses fabricants rivalisent d’ingéniosité pour le perfectionner, le rendre plus stable, plus performant, plus docile. Avec un quadricopter et une télécommande, un smartphone ou une tablette, l’utilisateur peut se mettre à la place de celui qui aurait été son pilote embarqué et partager directement ou en différé ce que ses yeux captent, et donc les impressions qui vont avec. Quoi de mieux qu’un drone alors pour obtenir des vues aériennes mouvantes à souhait pour un créateur de cinéma ?

Le drone et ses applications

On n’est limité que par l’imagination pour pouvoir devenir un utilisateur de drone que ce soit dans un cadre privé ou dans un cadre professionnel. Outre l’univers du 7e art qui en a essentiellement besoin dans le tournage de ses scènes, d’autres activités peuvent y recourir pour avoir de meilleurs résultats à moindre coût. Il est utile pour ceux qui veulent observer leurs troupeaux, leurs plantations ou encore leurs parkings. Il est l’instrument rêvé pour les amateurs de FPV. Il est une aubaine pour l’individu qui doit comparer une pluralité d’espaces en vue d’effectuer la location d’un lieu pour un événement. La liste des utilisations qu’elle propose connaîtra certainement un allongement considérable durant les prochaines années.

Ses avantages dans le 7e art

Saisi par les spécialistes du cinéma, le drone civil et professionnel fait des merveilles. Bien sûr, il ne s’agit pas de n’importe quel drone puisqu’il s’agit quand même de remplacer un avion ou un hélicoptère pour des prises de vues aériennes. Bien choisi, ce petit aéronef télépiloté les remplace avantageusement dans la mesure où son aptitude à se faufiler entre les objets est grande et apporte des possibilités jamais obtenues auparavant, où la stabilité et la fluidité de l’image qu’il fournit et dont la définition peut aller jusqu’au 4K sont supérieures, où sa vitesse de déplacement autre que linéaire est importante, et cerise sur le gâteau, où le coût d’utilisation vas jusqu’à 10 fois moindre par rapport à l’hélico.
Pour réduire à la fois les risques et les coûts tout en améliorant les sensations offertes aux spectateurs, les professionnels du 7e art ont le drone comme nouveau allié. Il leur suffit d’obtenir les autorisations nécessaires à son exploitation et choisir les modèles les plus aptes à matérialiser leurs ambitions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *