Aloe Arborescens : une plante d’une richesse à nulle autre pareille

plante aloe

Fiche complète sur la plante : Aloe arborescens

Ses qualités exceptionnelles font de l’Aloe Arborescens un produit indispensable dans le domaine de la santé. La présente rubrique dresse un bref portrait de cette plante aux multiples vertus favorisant le mieux-être.

aloe arborescens

La petite histoire d’une grande plante

L’Aloe Arborescens – autrement nommée Aloès candélabre – originaire de l’Afrique du Sud et de l’Est et faisant partie de la famille des liliacées a depuis l’Antiquité capté l’intérêt de nombreuses civilisations, grecques et égyptiennes notamment, qui ont rapidement perçu son énorme potentiel.

Sa réputation n’est plus à faire en Asie et plus spécifiquement au Japon, principalement pour l’aide qu’elle apporta à ce pays suite aux drames survenus à Iroshima et Nagasaki. La plante, qui croît dans les régions chaudes, est présente aux quatre coins de la planète, son succès étant plus retentissant en Afrique du Sud, en Russie et en Amérique du Sud.

C’est un prêtre franciscain, le père Romano Zago, au Brésil, qui a redécouvert les surprenantes propriétés de l’Aloe Arborescens et en a souligné les mérites dans son ouvrage intitulé Du cancer on peut guérir.

L’Aloe Arborescens : une plante méconnue, mais pourquoi donc ?

Comparativement à sa cousine l’Aloe Vera qui est reconnue à travers la planète et abondamment utilisée, la reconnaissance de l’Aloe Arborescens se fait plus discrète et moins fulgurante.

Quelles sont les raisons qui expliquent ce phénomène ? De prime abord, le produit le plus connu et le plus souvent utilisé en tant que cosmétique et complément alimentaire et celui pour lequel les études et la littérature pullulent parmi les quelque 300 variétés d’Aloe est l’Aloe Vera. Le nombre plus restreint de témoignages et d’études menées sur l’Aloe Arborescens ainsi que sa diffusion peu répandue expliquent en partie l’humilité de sa popularité.

Si la médecine occidentale contemporaine a commencé à s’intéresser à la variété Arborescens, c’est qu’elle a constaté que malgré le fait que cette espèce soit pourvue des mêmes vertus que l’Aloe Vera, sa concentration en principes curatifs est significativement plus élevée.

Ensuite, sur le plan économique, mentionnons que les feuilles de la catégorie Vera poussent plus rapidement et deviennent plus volumineuses que la catégorie Arborescens, ce qui influence grandement la fréquence et la rapidité des récoltes. L’Aloe Vera, comparativement à l’Aloe Arborescens, donne un jus plus abondant et permet la mécanisation de sa récolte, facteurs de productivité que l’industrie privilégie de tout temps.

Un nombre incalculable de bienfaits pour la santé

D’une composition biologique riche, atypique et impressionnante, l’Aloès Arborescens regorge de vitamines, d’oligo-éléments, de minéraux, d’acides aminés, d’enzymes, d’antioxydants et de polyphénols. Cette plante se révèle bénéfique pour combattre de nombreuses pathologies et afflictions. Elle améliore le transit intestinal, renforce les défenses immunitaires, régule le taux de cholestérol, le taux de glycémie ainsi que le diabète, décongestionne l’appareil respiratoire, assure un bon équilibre sanguin, accélère la reconstitution des tissus, protège les cellules du vieillissement prématuré, stimule le système épithélial. Elle garantirait en outre un soutien efficace aux individus aux prises avec des maladies dégénératives (l’Alzheimer notamment).

L’Aloe Arborescens joue enfin un rôle majeur dans l’activité anticancer en ce qui a trait à la régression de la maladie et à l’espérance de vie. Plante miracle ? C’est du moins le nom qu’on lui attribue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *