A QUEL MOMENT CONSULTER UN PSYCHOLOGUE

La dépression guette un bon nombre d’individus dans notre société qui, déjà stressée par un mode de vie marqué par la hâte et la vitesse, subit encore les contraintes imposées par l’avènement de la crise sanitaire mondiale. On peut toujours résister en adoptant une attitude de résilience, mais il arrive parfois qu’on a besoin de l’aide d’un spécialiste de la psychologie humaine pour s’en sortir.

Quand faire appel à un psychologue ?

Il y a un moment où on se retrouve au bout du rouleau, dans l’incapacité de trouver la force et la positivité nécessaires pour avancer efficacement dans la vie, où les conseils et les soutiens de l’entourage ne se sont plus d’un grand secours, où la dépression frappe à la porte. Il y a aussi des moments moins pires mais qui se traduisent quand même par un blocage de l’épanouissement de soi, par un gêne qui empêche de bien être et de bien vivre socialement, et il y a également des moments où on sait juste qu’on souhaite pouvoir être plus heureux en changeant quelque chose en soi, mais quelque chose de flou, dont on n’a pas une claire conscience. Ce sont justement les genres de situations sur lesquels se fondent les compétences des psychologues en matière de résolution de problèmes. Ce sont les moments où l’accompagnement d’un psychologue a toute sa raison d’être et plus encore quand ce psychologue est en même temps psychanalyste.

Ce qu’on peut attendre d’un psychologue

Le psychologue est un spécialiste qui a étudié les moyens d’aider les individus à prendre conscience des racines de leurs problèmes psychologiques et à faire sortir les ressources insoupçonnées existant en eux-mêmes pour transformer les situations de vie problématiques en situations plus harmonieuses. Il n’est pas un psychiatre qui sera indiqué par le médecin traitant et qui va prescrire des médicaments mais un soutient que le patient peut choisir librement et qui va lui proposer une psychothérapie. Un psychologue a une spécialité. Il peut être un spécialiste de la psychopathologie générale, de la psychologie cognitive, de la neuropsychologie ou de la psychologie du travail. Il peut être un clinicien et psychanalyste comme le psychologue à Paris, Dr Charles Menneron. Dans tous les cas, un tel professionnel doit avoir son nom figurant dans un registre départemental que tout le monde pourrait consulter via la DDASS.

Comment choisir son psy ?

Déjà suivant la nature du souci, on peut sélectionner un psy en fonction de sa spécialité. Un problème de trouble professionnel sera à confier à un psychologue du travail. Si vous vous étiez rendu chez un médecin à cause d’un symptôme lié à un trouble psychologique ou psychique, celui-ci pourrait vous orienter. On peut également connaître la réputation d’un psy grâce au bouche-à-oreille. Autrement, on peut juste se renseigner auprès des centres médico-psychologiques. Sachez également que vous ne serez pas tenu de vous attacher au premier psychologue contacté. Il vous est possible d’avoir une première consultation avec lui pour apprécier l’harmonie qui existe entre vous et le degré de confiance qui naîtra. Il vous révélera d’ailleurs l’approche thérapeutique qu’il envisage de mettre en œuvre. La consultation de la page web du psychologue à Paris, le Dr Menneron, nous donne une claire idée de ce qu’on peut attendre d’une aide psychologique.

Conclusion

A quel moment penser à consulter un psy sinon quand on se trouve dans l’incapacité de s’orienter pour trouver l’issue à un blocage ressenti dans le domaine psychologique, quand on se rend compte qu’on perd les repères dans la vie personnelle ou dans la vie professionnelle ? Un premier contact avec le psy soigneusement choisi dans la liste de l’Ordre des psychologues vous confirmera si c’est celui qu’il vous faut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *