LE LOGICIEL DE FACTURATION EST-IL AVANTAGEUX POUR UNE ENTREPRISE ?

Si le stylo et le papier constituent le moindre coût pour une entreprise et si le comptable est payé pour les utiliser efficacement, y a-t-il des raisons qui ont vraiment du poids pour investir dans des logiciels payants pour gérer les opérations de paiement ?

Le logiciel de gestion de paiement n’assure pas que la facturation

L’intérêt de la possession d’un logiciel gestion de paiement réside dans le fait qu’un tel outil est prévu pour gérer tout ce qui est lié aux devis et à la facturation dont notamment le calcul de la TVA quel que soit la nature du produit ou du service, la gestion des versements d’acomptes, les échéances de paiement, les relances à faire, les contacts. Le logiciel de facturation sera d’autant plus intéressant que la gamme choisie par l’entreprise inclut la gestion intégrale des opérations, c’est-à-dire permet l’établissement des devis, la transformation de ces derniers en factures, l’envoi automatisé des documents, le suivi des clients, la gestion des relances et l’édition de tableaux de bord. Combien de temps un employé affecté aux tâches de facturation perdrait-il à réaliser toutes ces procédures manuellement ?

Un gain de temps certain

La performance d’une entreprise, surtout si elle est encore petite et privée de comptable, est en partie dépendante du temps qu’elle peut consacrer à l’essentiel de son activité, ce qui sous-entend un temps minimum à consacrer aux activités accessoires comme les tâches de comptabilité or une comptabilité manuelle est chronophage. Une entreprise est généralement d’autant plus intéressante que le nombre de facturations qu’elle a à faire est grande, et cela implique un temps important à consacrer aux facturations, or que fait le logiciel de facturation sinon permettre d’automatiser des tâches répétitives de devis et de facturation et éviter les erreurs humaines ? En cela, le logiciel de gestion de paiement est une aide incontournable pour l’entreprise qui se veut compétitive.

Solution logicielle accessible

Lire la suite

LES EXAMENS RADIOLOGIQUES EN MEDECINE

La radiographie standard est une pratique courante en milieu médical mais des patients se posent des questions sur sa dangerosité en termes de rayonnement. La radiologie a pourtant des principes de sécurité et sa pratique n’est autorisée qu’aux personnels formés en radioprotection.

Le principe de la radiologie diagnostique

La radiologie est la lecture et l’interprétation de ce qui est révélé par la radiographie et la radiographie est une technique de prise de clichés de l’intérieur d’une zone donnée du corps mise en œuvre dans le but de révéler l’état des organes observés dans le cadre d’un diagnostic. Utilisant les rayons X, la radiographie est génératrice de radiations ionisantes, de moins en moins importantes certes aujourd’hui grâce aux nouvelles technologies, aussi ses utilisateurs sont-ils tenus de se conformer au principe de radioprotection et de prendre toutes les mesures nécessaires en faveur des patients. C’est le cas pour tout centre d’imagerie médicale comme par exemple celui du groupe RIPN qui possède un service de radiologie sur Paris 18, Paris 19 et Paris Nord.

Examens radiologiques du thorax

Parmi les examens radiologiques les plus demandés, il y a celui du thorax. On prend un cliché de face sur un patient souvent debout, jambes légèrement écartées. Ce dernier se met face à la plaque sensible et a le tube à rayon X à environ 2 m de son dos. Le rayon est dirigé vers le plan médian sagittal situé au niveau de la pointe de ses omoplates. Suivant le but du diagnostic, il est lui sera demandé d’inspirer ou d’expirer au maximum et de retenir sa respiration, puis l’imagerie est actionnée. La dose de radiation qu’il absorbera sera à peu près équivalente à celle subie couramment durant un vol long-courrier. Pour le cliché de profil, cette dose vaudra environ le double de celle pour la face, soit de 0,2 mSv, l’homme subissant en moyenne 2,8 mSv/an dans le milieu naturel.

Lire la suite

LE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA POMPE A CHALEUR

La recherche du confort thermique vous poussera à vous renseigner au sujet des différents équipements de chauffage proposés. Si vous voulez en savoir plus sur la pompe à chaleur, découvrez ici comment elle fonctionne et quelles sont les conditions permettant d’optimiser son exploitation.

Fonctionnement de pompe à chaleur

Dans son principe, une pompe à chaleur est un appareil qui, comme son nom l’indique, pompe la chaleur se trouvant à l’extérieur d’une pièce et c’est pour l’amener à l’intérieur. Il recueille les calories contenues dans l’air, l’eau ou le sol et à l’aide d’un évaporateur, les transporte sous forme de vapeur basse pression vers un compresseur qui transforme cette dernière en vapeur haute pression et envoie celle-ci vers un condensateur afin de restituer dans la pièce-cible les calories captées. Le circuit du pompage de chaleur est complété par une phase de détente du liquide haute pression, lequel liquide sera envoyé de nouveau vers l’évaporateur pour que le cycle reprenne. Le dispositif se compose d’un grand module externe et d’une ou de plusieurs unités de diffusion de chaleur à l’intérieur.

Les différents types de pompes à chaleur

Il y a 3 grands types de pompes à chaleur mais leur différence réside seulement dans la ressource naturelle exploitée. Il y a le modèle air-air ou aérothermique qui puise dans les calories de l’air. Il a l’avantage de permettre la climatisation réversible, alternant selon les besoins le chauffage et le rafraichissement de l’intérieur. Il y a le modèle air-eau ou aquathermique qui puise dans les calories de l’eau. Le grand avantage pour certains de ses modèles, c’est de produire en plus de l’atmosphère réchauffée de l’eau chaude sanitaire. Il y a enfin le modèle géothermique qui puise dans les calories du sol. Quelle que soit la source de calories exploitée, le fonctionnement d’une pompe à chaleur Mitsubishi ou autre reste le même dans le principe.

Condition d’efficacité

Lire la suite

Actualités et Compétences sur le Web aujourd'hui