En quoi consiste les missions de la CARMF

Pour le médecin libéral français, la retraite obligatoire, la retraite complémentaire et la retraite supplémentaire sont gérées par la Caisse Autonome de Retraite des Médecins de France qui est l’une des 10 sections de Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales. Découvrons dans cet article ses missions et particularités.

Qui sont concernés par la CARMF ?

En premier lieu, les médecins libéraux inscrits au Conseil de l’Ordre sont tenus d’adhérer et de cotiser à la CARMF, qu’ils soient conventionnés ou non-conventionnés. Ils sont aujourd’hui environ 123 000 à être membres et cette population comprend les chirurgiens et les radiologues libéraux. Les conjoints collaborateurs ne sont pas en reste. Ils bénéficient également de la prévoyance et de la retraite de ce régime obligatoire. Le conjoint de l’adhérent est concerné par la retraite CARMF dans la mesure où en cas de décès du médecin, il peut recevoir jusqu’à 60 % de réversion.

Les missions de ce régime

Il faut rappeler d’abord que la CARMF gère à la fois le régime obligatoire, le régime complémentaire et le régime supplémentaire pour les médecins libéraux. Elle offre une retraite complémentaire par répartition et liquidée en points aux médecins conventionnés qui cotisent déjà pour l’ASV et ce, quelle que soit la durée du versement des cotisations. Pour les médecins non conventionnés, elle gère la retraite complémentaire classique par points. Le régime complémentaire demande qu’annuellement, le médecin adhérent verse une cotisation de 9,6 % de son revenu de l’année n-2. A noter que le bénéficiaire de cette retraite complémentaire peut la liquider en même temps que la retraite de base.

Calcul est spécificités

Pour connaître votre retraite issue de la CARMF, multipliez votre nombre de points par la valeur service du point de l’année en cours. Il faut signaler tout de même que ce régime spécifique aux médecins libéraux a l’inconvénient d’avoir un niveau faible de prévoyance complémentaire, notamment en termes de temps de carence. En revanche, dans l’optique de permettre aux cotisants d’augmenter leur retraite, la caisse dédiée à leur profession offre l’option de la souscription à un contrat facultatif qui est éligible Madelin et dont le nom est CAPIMED. La caisse autonome de retraite des médecins de France a pour mission de sécuriser les vieux jours des médecins libéraux avec en plus des possibilités d’exonération dans certaines situations, mais sans génération de points retraite quand même. La condition d’en bénéficier pleinement est de déclarer régulièrement les revenus nets d’activité non salariés et de partir à la retraite à 65 ans d’une manière globale. Lire la suite

Colocation Nantes : Comment trouver la bonne ?

Bon nombre de seniors décident aujourd’hui d’opter pour la colocation en tant que nouveau mode de vie. Les motivations de ces derniers varient entre la hausse du coût de l’immobilier ou encore le sentiment de solitude. En bonus, ils ont la possibilité d’augmenter leurs revenus.

S’inscrire sur un site de recherche de colocation à Nantes

Pour trouver la colocation à Nantes et le colocataire le plus approprié, se rendre sur la toile reste encore un moyen fiable et efficace. De plus, les personnes âgées sont aujourd’hui de plus en plus douées à manipuler les appareils informatiques, dont internet. Parmi la panoplie de sites web dédiés à la recherche de colocations à Nantes, vous risquez de tomber sur quelques-uns qui sont entièrement consacrés aux seniors et aux jeunes retraités. Ces plateformes ont été exclusivement créées pour assister les jeunes retraités et les personnes du troisième âge pour trouver facilement ce dont ils recherchent.

Vous aurez alors à vous inscrire sur le site web et à remplir minutieusement le formulaire de votre profil avant de laisser les administrateurs du site faire tout le travail de recherche à votre place. Selon l’efficacité des sites de colocations à Nantes, vous pourrez alors trouver instantanément le colocataire qui correspond le plus à vos attentes. Pour certains, il faudrait certes attendre quelques jours, mais les résultats ne risquent pas d’être décevants.

Sinon, d’autres sites de colocations vous proposent toute une liste de profils qu’ils jugent appropriés à vos attentes. Par la suite, ils peuvent vous proposer de communiquer directement avec ces derniers pour que vous puissiez discuter sans intermédiaire de vos affinités, de vos préférences, de vos goûts, de vos habitudes, de la manière dont vous allez cohabiter, etc.

Poster des demandes dans les petites annonces

Mais vous pourrez également poster vos demandes dans les journaux et les petites annonces. Puisque vous ciblez un public relativement vaste, vous augmenterez ainsi la recherche du bon colocataire pour votre colocation à Nantes. Les journaux ont encore aujourd’hui la côte auprès de nombreuses personnes pour retrouver certaines informations utiles au quotidien. Il vous suffit d’être clair et concis lors de votre descriptif du profil idéal du colocataire que vous recherchez.

Le seul inconvénient qui puisse faire entrave à vos recherches reste le facteur temps. Les intéressés peuvent effectivement mettre un peu plus de temps à vous contacter et à établir le contact avec vous pour discuter des formalités de votre future colocation à Nantes.

Se rendre dans les universités ou les espaces jeunes en quête de colocations intergénérationnelles

Sinon, beaucoup de jeunes retraités optent pour cette technique d’apparence un peu terre-à-terre pour dénicher le colocataire idéal. En se rendant dans les campus universitaires ou dans les espaces jeunes qui regorgent d’étudiants, ils espèrent retrouver le bon colocataire.

Ce qui reste une idée judicieuse vu que bon nombre d’étudiants recherchent aujourd’hui des colocations intergénérationnelles. En échange de la compagnie et de quelques services qu’ils apportent à leurs colocataires du troisième âge, ils voient leurs loyers réduits. Chacun peut alors y trouver des avantages. Le senior aura de la compagnie et aussi un revenu supplémentaire.

Fiez-vous aux bouches

Lire la suite

Comment prévenir ou traiter un trouble digestif ?

Chaque personne a déjà connu les conséquences stressantes d’un trouble digestif. Il peut arriver à tout le monde après avoir mangé un aliment ou un médicament que l’organisme a du mal supporté. La digestion se définit comme une fonction biologique qui transforme un produit consommable en nutriment. On ne peut pas définir si telle ou telle personne est atteinte de la maladie liée à la digestion. En général, la cause de cette anomalie ne peut être déterminée que lorsque l’individu ressent les symptômes après avoir mangé quelque chose. Les troubles varient d’une personne à une autre. Ils se manifestent comme une allergie. On peut prévoir cette maladie et également la guérir.

Quelques conseils pour éviter un trouble digestif

Comme nous l’avons mentionné précédemment, les troubles digestifs sont liés à la nourriture. Certains aliments contiennent des produits que les organes qui interviennent dans le processus de transformation alimentaire n’arrivent pas à assurer leur fonction normalement. Il se manifeste à cause d’un dysfonctionnement de l’appareil digestif. La meilleure solution possible pour le prévenir est donc de suivre une alimentation saine, variée et équilibrée.

D’un autre côté, les troubles digestifs peuvent être liés aux stress. On peut parfois ressentir des ballonnements au niveau de l’estomac et quelques fois suivirent d’un mal atroce du ventre. D’après les scientifiques, les humeurs que notre cerveau développe peuvent affecter notre intestin d’où les différentes pratiques sur la gestion de stress. Le terme utilisé pour définir cette réaction anormale de l’intestin s’appelle le syndrome de l’intestin irritable. Voici quelques points pour avoir une mode de vie alimentaire la plus saine possible afin de prévenir les troubles digestifs :

  • Mangez lentement

Lire la suite

Les barres de traction musculaire et leur utilité

Avoir une silhouette parfaite et des adbos en tablettes font partie des rêves de nombreux sportifs. Il n’est tout de même pas facile d’atteindre cet objectif. La motivation, le temps, l’énergie comptent tout autant que les exercices physiques pratiqués. L’équilibre de l’alimentation en fonction des activités sportives est également important. Aussi, bien choisir ses équipements de sport reste un point focal pour réussir à prendre de la masse musculaire et adoptée un corps en forme de V. Voici quelques informations sur les barres de traction répondant à chaque besoin.

Définition de la barre de traction

La barre de traction est un équipement de sport qui a pour but de faire de la musculation. Prise de masse musculaire, renforcement de la masse musculaire sont les principaux objectifs lorsqu’un sportif utilise une barre de traction. Les muscles du dos et des bras sont les cibles fondamentales d’une barre de traction. L’articulation des épaules est aussi exercée sur certains mouvements à l’aide de la barre. Pour trouver un équipement de traction selon votre objectif, l’idéal est de découvrir l’avis barre de traction. Cela vous aidera à comparer les multitudes d’offres auprès des boutiques.

La barre de traction plafond

Ce type de matériel de sport est disponible sous 3 prises. Si vous optez pour le modèle de barre longue à une prise, vous pouvez y attacher un sac de sable. Faites attention à vos mains, car cette barre peut irriter la peau. La barre de traction plafond à deux prises est quant à elle constituée d’un caoutchouc qui assure le confort de vos mains. Pour les sportifs soumis à des programmes intensifs de musculation, les barres à trois prises leur sont recommandées.

La barre de traction est disponible en bois et en acier. Vous pouvez aussi choisir votre barre selon votre poids. Les barres sont définies sous différents modèles suivant leur poids. À partir donc de 80 kg à 350 kg.

La barre de traction murale multiprise

Tous les programmes de musculation peuvent être assurés par cette barre de traction. Développement des muscles pectoraux, exercices de biceps, etc. sont des mouvements à faire sur cet équipement. Pour que les exercices se réalisent dans le confort total, vous devrez avoir des gants afin de protéger vos mains contre les irritations.

Le modèle à prise fixe est aussi disponible sur le marché, mais les mouvements qu’il accorde sont limités.

Lire la suite

Les différentes questions à se poser sur la liposuccion

Liposuccion est un mot qui est souvent évoqué quand on parle de médecine et chirurgie esthétique. Parmi les questions essentielles que se pose le profane : est-ce qu’elle convient à tous les cas de rondeur, comment se déroule l’intervention et au bout de combien de temps le résultat se fait apprécier ?

Quels sont les cas pouvant être résolus par la liposuccion ?

Il faut savoir avant tout que la liposuccion qui est une méthode d’élimination des excès de graisse localisés par aspiration peut cibler uniquement la couche supérieure de la peau sur les zones qu’on souhaite amincir. De ce fait, elle n’est pas une solution pour le surpoids. Parmi les zones les plus concernées figurent le visage, le cou, les seins, les culottes de cheval, l’abdomen, les hanches, l’intérieur des bras, l’intérieur des cuisses et les mollets. Elle n’est pas recommandée pour les obèses, les grands fumeurs, les personnes ayant une prédisposition pour l’embolie ou la phlébite et les femmes sous traitement contraceptif.

Comment cela se passe-t-il ?

Le chirurgien esthétique réalise d’abord une ou des petites incisions sur la peau de la partie à traiter avec, en fonction de l’importance de l’opération, la réalisation d’une anesthésie générale, locorégionale, locale ou vigile. Il y introduit ensuite de fines canules afin d’aspirer l’excès de graisse qui y est localisé. L’opération sera clôturée par la suture des incisions. Suivant le cas, une intervention complémentaire comme la plastie abdominale ou le lifting pourra être ajoutée. Il va de soi que dans un centre tel que celui du chirurgien esthétique Marc Benatar, spécialiste entre autres de la liposuccion à Nice, un bilan préopératoire et un entretien avec l’anesthésiste sont effectués avant que l’intervention soit décidée.

Quelles suites et quel résultat après

Lire la suite

Les géants du tabac vont bientôt passer à la cigarette électronique

En raison des récentes augmentations du prix de la cigarette, les géants du tabac se voient chercher une solution face au recul des ventes. Ces derniers ne peuvent désormais plus compter uniquement sur la cigarette pour gagner leur vie. La chute des ventes est telle que les tabacs sont obligés de diversifier leurs activités pour augmenter leur chiffre d’affaires. Mais face à ce constat, les cigarettiers peuvent recourir à la cigarette électronique pour continuer leur activité. D’après les spécialistes en économie, la vapoteuse serait l’avenir du tabagisme. Donc, pour les géants de la e-cigarette souhaitant continuer ses activités, l’avenir serait tout simplement le commerce de la nouvelle cigarette. De plus, en raison de la fragmentation de ses composants, le commerce de la vape a tout simplement beaucoup à offrir pour un commerce. Dans cet article, on vous explique pourquoi les commerçants de cigarette vont devoir passer à la e-cigarette.

La e-cigarette est plus qu’une

Lire la suite

Actualités et Compétences sur le Web aujourd'hui